L’avenir de l’assurance est dans l’intégration du contrat dans tout ce que l’on fait.

Publié le par  -

L’expérience des utilisateurs ou UX va définir les innovations.

Après l’ubérisation, les entreprises vont découvrir la blockchainisation – nouveau protocole ouvert et décentralisé, réputé infalsifiable, qui se passe d’intermédiaire de confiance. La blockchain annonce la disparition des intermédiaires de confiance et des coûts de la transaction, jusqu’à ces intermédiaires inventent une valeur ajoutée humaine, insaisissable par l’intelligence artificielle.

Uber a fait disparaitre les standards téléphoniques des taxis avec une interface puissante et sécurisante, grâce à la connaissance de la plaque d’immatriculation et aux évaluations du chauffeur mais aussi du passager. Progressivement les marques deviendront des plateformes. On loue une voiture ou un scooter qui sont forcement assurés.

L’avenir de l’assurance est sans doute dans l’intégration du contrat dans tout ce que l’on fait. C’est pourquoi, les assureurs seraient bien inspirés de faire évoluer et converger leur politique de mécénat culturel et social pour assurer le partage des engagements individuels qu’ils inspirent. Les choix des oeuvres et des causes choisies individuellement seraient en partie pris en charge par l’Assureur.